Produit:
Caractéristiques:
Les + / Les - :
Prix:
Chaussure ultra-légère pour la randonnée


Altra Lone Peak 4,5
Altra Lone Peak 4,5
  • IMPERMÉABLE : Non
  • POIDS : 298 g
    • Ultra-légère
    • Traction solide
    • Assez résistante
    • Amorti épais

    • Protection faible au niveau des orteils
    • Ne convient pas les pieds étroits

    Chaussure résistante à l’eau pour la randonnée et l’escalade

    
meilleure chaussure de randonnee
    La Sportiva TX4
  • IMPERMÉABLE : Non
  • POIDS : 737 g
    • Performante pour la randonnée et l'escalade.
    • Tige résistante à l'eau et respirable

    • Coupe large (peut être trop spacieuse pour les pieds étroits)
    • Le cuir de la tige devient lourd et ce déforme quand il est mouillé

    Chaussure de randonnée légère et durable

    
meilleure chaussure de randonnee
    Salomon X Ultra 3 GTX
  • IMPERMÉABLE : Oui (non-imperméable disponible)
  • POIDS : 760 g
    • Bonne protection des orteils et du talon
    • polyvalent
    • Grande traction
  • Support et protection de la cheville moyen

    • Le système de laçage Quicklace demande parfois un ajustement
    • Moins solide et moins protectrice pour une randonnée avec une charge importante
    • Deviennent chaudes par temps sec

    Chaussure confortable avec un bon rapport qualité/prix

    
meilleure chaussure de randonnee
    Merrell Moab 2 Ventilator
  • IMPERMÉABLE : Non (modele imperméable disponible)
  • POIDS : 878 g
    • Excellent confort
    • Excellente pour temps chaud
    • Devrait avoir une bonne durée de vie
    • Disponible en plusieurs modèles (coupe basse/mi-haute, imperméable/non)

    • Traction moyenne sur les roches et la boue.
    • Pas assez rigide pour les charges lourdes ou les sentiers techniques

    Chaussure de randonnée confortable

    
meilleure chaussure de randonnee
    HOKA ONE ONE Sky Toa
  • IMPERMÉABLE : Oui
  • POIDS : 961 g
    • Extrêmement confortable
    • Flexible
    • Amortissage impressionnant

    • Soutien et protection faible
    • Durabilité inférieure
    • Semelle exterieure pas suffisamment rigide
    • Zone des orteils est un peu large (peut être un avantage)


    Ma meilleure chaussure d’alpinisme pour terrain accidenté
    
meilleure chaussure de randonnee
    Salomon Quest 4D 3 GTX
  • IMPERMÉABLE : Oui
  • POIDS : 1298 g
    • Confortable
    • Robuste
    • Bonne adhèrence
    • Excellent maintien

    • Assez lourd et trop rigide pour une randonnée d'une journée

     

    COMMENT CHOISIR VOS CHAUSSURES DE RANDONNÉES :

    Premièrement, je vais vous poser plusieurs questions, pour vous aider à déterminer vos besoins.

    Puis, je vais vous présenter quatre types de chaussures de randonnée, pour choisir le type qui convient à vos propres besoins, définis auparavant.

    Après, je vais passer aux critères de choix importants qui vont vous aider à choisir la paire de chaussures entre les différents modèles du type de chaussure choisi.

    Maintenant que vos besoins sont définis et que vous avez choisi le type et le modèle de vos chaussures, je vais passer à « comment essayer une paire de chaussures ».

    DÉFINIR VOS  BESOINS


     

     

     

     

     

     

     

     

    Maintenant que vous avez une idée claire de vos besoins, passons au types de chaussures de randonnée qui vous convient.

    TYPES DE CHAUSSURES


    CHAUSSURES DE COURSE :

    Voir sur : Amazon.fr | Amazon.ca

    Les premières chaussures que vous pouvez utiliser pour la randonnée sont les chaussures de course.

    C’est une bonne option pour les personnes qui préfèrent avoir une paire de chaussure légères, avec une bonne traction sur les différent types de terrains, comme les sentiers escarpés ou les surfaces inégales (comme le sable ou le granit).

    Bien sûr, elles ne sont pas destinées à la randonnée, mais avec la légèreté de ces chaussures, si vous êtes expérimenté, en bonne condition physique et avec le pied montagnard, pourquoi ne pas maximiser la distance parcourue pour le même effort.

    Parmi les inconvénients de ce type de chaussures, on peut citer leur niveau de protection plutôt faible, surtout autour des orteils et sous le pied. De plus, le maintien du pied est limité, ainsi que la cheville, qui n’est pas correctement soutenue dans ce type de chaussures.

     

    CHAUSSURES DE PETITE RANDONNÉE :

    Voir sur : Amazon.fr | Amazon.ca

    Par rapport aux chaussures précédentes, les chaussures de petite randonnée sont plus lourdes, plus robustes, plus durables et avec des crampons ; c’est pour cela que la plupart des amateurs de randonnée préfèrent ce type de chaussures.

    Pour les orteils, ce type de chaussures possède davantage de protection, une semelle plus épaisse, qui protège les pieds sur les terrains modérés.

    Puisque ces chaussures ont une tige qui va de basse à semi-montante, si vous allez randonner avec une charge importante et sans bâton de randonnée, ces chaussures deviennent moins sécurisées.

    L’imperméabilité dans ce type de chaussures est variable selon chaque modèle ; il existe des chaussures de petite randonnée étanches et d’autres non.

     

    CHAUSSURES DE GRANDE RANDONNÉE :

    Voir sur : Amazon.fr | Amazon.ca

    Par rapport aux précédentes, la première chose à remarquer dans ces chaussures est leur hauteur de tige; elles ont une tige haute ou semi-montante.

    Plus que la protection des orteils, ce type de chaussures comporte des renforts latéraux, que l’on ne trouve pas dans les chaussures de petites randonnées.

    Ces critères sont très importants dans les randonnées hors sentiers, où souvent les terrains sont difficiles, car ils offrent plus de soutien et de stabilité.

    La semelle extérieure des chaussures de grande randonnée sont plus dures, donc elles représentent une meilleure option pour les personnes qui cherchent la durabilité.

    À part la hauteur de la tige et la durabilité de la semelle extérieure, ce type de chaussure a une bonne accroche avec une rigidité relativement moyenne, ce qui lui permet d’être légère par rapport au modèle suivant.

    Avec l’utilisation des bâtons de randonnée, ce type de chaussure devient la meilleure option si vous n’avez pas le pied montagnard et que vous voulez randonner pendant plusieurs jours en restant en sécurité.

    Ces chaussures restes lourdes et avec une respiration faible.

     

    CHAUSSURES D’ALPINISME :

    Voir sur : Amazon.fr

    Les chaussures d’alpinisme sont très lourdes, très rigides et avec une tige très haute; leur usage est donc uniquement réservé pour les randonnées sur neige ou glace.

    Oui, elles isolent parfaitement contre le froid et l’humidité, et oui, elles sont étanches plus que tous les autres types de chaussures.

    Puisque la pratique de l’alpinisme ne requiert pas de marche sur de grandes distances, la difficulté que représente le fait de marcher dans ces chaussures lourdes et rigides n’est pas le plus gros problème.

    En effet, toutes les parties qui constituent ces chaussures sont très rigides, surtout la semelle extérieure, car la pratique de l’alpinisme demande parfois l’utilisation des crampons à neige.

    Il est tout-à-fait normal si vous hésitiez encore entre deux types de chaussures ; la partie qui suit parle des caractéristiques de choix et devrait grandement vous aider à faire votre choix.

     

    LES CARACTÉRISTIQUES DE CHOIX


    DIFFÉRENTS MATÉRIAUX

    Les matériaux qui constituent nos chaussures sont très importants car ce sont eux qui sont responsables des frictions et de l’inconfort de nos pieds, ou au contraire, de leur procurer fraîcheur et liberté de mouvement dans la chaussure.

    Voici les différents matériaux utilisés dans les chaussures, avec les avantages et les inconvénients de chacun.

    – Plastique :

    Puisque le plastique est rigide, étanche mais ne respire pas, il n’est souvent utilisé que dans le talon et la partie qui protège les orteils.

     

    – Cuir pleine fleur :

    Il y a plusieurs types de cuir et parmi eux, le cuir pleine fleur. Puisqu’il conserve son épaisseur d’origine, il est très durable, résistant à l’abrasion et à l’eau, mais en même temps très lourd, moins respirant et moins flexible. C’est pour cela qu’il est essentiellement et principalement utilisé dans les chaussures d’alpinisme.

     

    – Nubuck et le suède :

    Le nubuck et le suède sont des cuirs qui sont plus souples et plus respirant que le cuir pleine fleur, tout simplement car s’ils gardent leur côté cuir pleine fleur, l’autre face est sablé (le nubuck du côté extérieur et le suède du côté intérieur).

    Ce sablage les rend plus fins, donc moins durables et moins résistants à l’eau.

     

    – Tissus synthétiques :

    Le polyester, le nylon et le kevlar sont tous des tissus synthétiques qui peuvent composer la doublure de vos chaussures avec des épaisseurs et des densités variables.

    L’avantage de ces tissus est qu’ils sont légers, plus souples, plus respirant, donc ils sèchent plus rapidement ; un des points importants est qu’ils sont aussi moins chers.

    Mais de l’autre côté, ils sont moins durables et moins résistants à l’eau.

    MEMBRANES IMPERMÉABLES ET RESPIRANTES

    Puisque les membranes imperméables et respirantes, comme le Gore-Tex, eVent ou Novadry, sont fragiles (car ce sont juste de fines couches), les fabricants de chaussures les intègrent entre deux autres couches, comme la couche intérieure et la couche extérieure de la tige, afin de rendre les chaussures plus imperméable et respirantes en même temps.

    Mais attention, cela ne veut pas dire qu’avec ces chaussures, vendues plus chères avec ces membranes, vous n’allez pas transpirer !

     

    SEMELLES

    Semelle interne :

    Le but de la semelle interne (qui est souvent amovible), est de garder vos pieds au sec en absorbant leur transpiration, et de limiter les frottements, en épousant la forme de votre pied.

    Si vous randonnez par temps froid (donc le problème de chaleur est moindre) et que vous vouliez augmentez le soutien de votre pied, vous pouvez changer la semelle intérieure (qui est vendue avec vos chaussures) par une autre en fibre de carbone, en mousse à mémoire de forme ou en gel.

     

    Semelle intermédiaire :

    Cette semelle se situe entre la semelle interne, en contact avec notre pied, et la semelle externe, en contact avec le terrain.

    Le premier but des semelles intermédiaires dans nos chaussures est de protéger nos pieds contre les chocs pendant la marche. C’est pour cela, qu’il faut absolument chercher des chaussures avec des semelles intermédiaires, procurant un bon amorti.

    Aujourd’hui, la plupart des chaussures de randonnée ont des semelles intermédiaires en EVA (éthylène-acétate de vinyle). L’avantage de l’EVA est d’avoir un très bon amorti, plus souple, moins cher et assez léger, mais moins durable, ce qui signifie une vie plus courte pour vos chaussures.

    La deuxième matière utilisée dans les semelles intermédiaires est le PU (Polyuréthane), qui est souvent trouvé dans les chaussures d’alpinisme. Pourquoi ? Parce que par rapport à l’EVA, c’est plus durable, mais moins amortissant et assez lourd.

     

    Semelle externe :

    Le but de la semelle externe est d’offrir adhérence et traction à vos chaussures. Et puisque c’est la partie en contact direct avec le terrain, il importe qu’elle soit dure ; c’est pour cette raison que les fabricants de chaussures utilisent souvent le caoutchouc pour cette partie, parfois avec du carbone, dans le cas des chaussures d’alpinisme.

    La chose principale à examiner dans cette partie de vos chaussures est la taille et l’espace entre les crampons. Les crampons profonds sont parfaits pour la neige, le sable et la boue, car ils ont une bonne accroche.

    Par contre, si vous allez randonner sur des terrains durs, il vous faut des crampons larges pour avoir une bonne adhérence.

    À part la taille des crampons, si la semelle externe de vos chaussures est souple, cela va ajouter de l’adhérence et de la traction sur les roches, mais en contrepartie, vos chaussures vont s’user rapidement.

    Donc cela reste une bonne option pour vous, mais uniquement si vous ne randonnez qu’occasionnellement.

     

    RESPIRABILITÉ

    Le problème majeur que les randonneurs essayent d’éviter (surtout dans les randonnées de plusieurs jours) est le problème des ampoules. C’est pour cela qu’il faut toujours éviter et à tout prix que vos pieds ne se retrouvent mouillés !

    Pour randonner sous un climat chaud et sec, comme une randonnée dans le désert, il faut toujours opter pour des chaussures à tiges respirantes (qui sont fabriquées par le mesh ou qui possèdent des perforations) pour faciliter la dissipation de chaleur, et une tige basse pour permettre l’entrée d’air.

    En même temps, évitez toutes les chaussures imperméables, car elles sont généralement plus chaudes que les autres, non imperméables.

    Pour randonner sous un climat froid et humide, ou froid et sec, évitez d’avoir les pieds mouillés pour ne pas avoir froid. Car comme je l’ai déjà expliqué, puisque la transpiration n’est pas un problème dans ce cas de figure, il faut opter pour des chaussures avec une tige imperméable, ou une paire de chaussures qui garde la chaleur.

     

    POIDS DE VOTRE CHARGE ET VOTRE NIVEAU D’EXPÉRIENCE

    Pour expliquer les caractéristiques à choisir pour vos chaussures selon le poids de votre charge et votre niveau d’expérience. Si vous avez un poids de charge important (comme c’est le cas avec beaucoup de randonneurs débutants dans des randonnées de plusieurs jours), et que vous avez une condition physique moyenne, donc des chevilles un peu plus fragiles, optez pour des chaussures rigide et à tige haute pour avoir un bon maintien et une bonne protection, afin de limiter les risques de blessures aux chevilles.

     

    POIDS DES CHAUSSURES

    Chaque palier de 500g de réduction sur le poids de vos chaussures équivaut à 2, voire 3 kg de moins sur votre dos.

    Ce n’est pas moi qui le dis, c’est le résultat d’une étude de recherches sur le journal anglais Ergonomics, volume 29, pages 433 à 438.

    Donc, le poids de vos chaussures est une chose très importante.

     

    COMMENT ESSAYER UNE PAIRE DE CHAUSSURE

    Si vous achetez des chaussures d’une pointure plus grande, vous risquez de faire frotter vos pieds contre les chaussures, ce qui finit par provoquer des ampoules, la chose la plus indésirables dans les randonnées.

    Pour cela, l’essayage de vos chaussures est une étape à laquelle il faut faire très attention.

    1. Pour ne pas choisir des chaussures trop petites, il vaut mieux essayer les chaussures le soir, car avec l’activité de la journée, vos pieds seront un peu enflés.
    2. Essayez vos nouvelles chaussures avec des chaussettes similaires à ce que vous allez utiliser pendant la randonnée.
    3. Pour un achat en ligne, il vaut mieux consulter une marque que vous avez déjà utilisée et dont vous êtes satisfait, car chaque marque a une forme de pied similaire, même entre leurs différents modèles.
    4. Maintenant que vous avez les chaussures à vos pieds, sans les lacer, lorsque vos orteils sont en contact avec l’avant de la chaussure, vous devez être capable de glisser un doigt entre votre talon et l’arrière de la chaussure ; si ce n’est pas le cas, prenez une pointure de plus.
    5. Puisque les chaussures souples s’étirent quand vos pieds gonflent, ce ne sera pas un gros problème si vous les prenez seulement une demi-pointure plus grande. Par contre, pour les chaussures rigides, il est impératif de les prendre plus grande d’une pointure.
    6. Si vous avez le choix entre deux pointures, prenez la plus grande car, avec l’ajout d’une semelle interne, il est plus facile de réduire la taille d’une chaussure plus grande que le contraire.

    Je pense que j’ai tout dit pour bien choisir vos chaussures de randonnée ; si vous avez une question, n’hésitez pas à me la poser dans les commentaires en dessous de cet article.